Dossiers du service Inspections
Chevaux mal en point saisis à Waremme
Dossier n°:  12008158      (publié le   18/09/2012)




Le 14 septembre la SRPA a reçu une plainte signalant 2 chevaux très mal en point dans une prairie à Waremme. Le week-end c'est un inspecteur de l'asbl Farm Sanctuary qui s'est rendu sur place pour constater la véracité des faits et établir un rapport qui a été transmis au SPF Animal Welfare (Bien-être des animaux).

Le mardi 18, en raison de l'indisponibilité des inspecteurs du SPF et de l'urgence de la situation, c'est un inspecteur de la SRPA, à la demande du SPF AWF, qui s'est rendu sur place avec des policiers afin de procéder aux constatations officielles et si nécessaire à la saisie des animaux.

La situation était effectivement catastrophique. Un des chevaux était très maigre et l'autre était cachectique (état de maigreur extrême avec fonte musculaire généralisée avec un état de faiblesse généralisé) et littéralement en danger de mort. D'après le vétérinaire qui l'a examinée, elle n'aurait pas tenu une semaine de plus sans soins.

Le SPF a été contacté ainsi que le substitut du Procureur du Roi qui a ordonné la saisie immédiate des deux chevaux (Muguet et Lys) qui ont été confiés provisoirement au refuge de l'asbl Animal Sans Toi…t dans l'attente de la décision du Parquet.

Le vétérinaire qui a examiné les deux chevaux a constaté que le plus atteint, une jument, souffrait d'un abcès buccal non soigné qui l'empêchait de s'alimenter. L'animal doit être opéré dans les prochaines heures mais vu son état de faiblesse le pronostic de la praticienne est réservé.

Le responsable des deux chevaux (un seul était identifié mais au nom d'une tierce personne) leur apportait un minimum de nourriture : insuffisant vu l'état du moins atteint des chevaux et inutile pour l'autre dont la pathologie dentaire n'a pas été soignée. Quant aux conditions de détention des animaux : le pré n'était pas correctement clôturé et les bêtes ont plusieurs fois été récupérées sur la voie publique. Des débris de clôtures jonchaient la prairie, risquant de blesser les animaux. Au mois d'août, un troisième cheval est mort dans le même pré, euthanasié par le vétérinaire après - d'après les voisins qui avaient appelé la police - 3 jours d'agonie.

La propriétaire semble avoir voulu " bien faire " en récupérant les chevaux. Toutefois, en l'absence de connaissance suffisante, de temps à leur consacrer et peut-être aussi de moyens, elle n'a pas su gérer la situation ce qui a au final nuit à l'intérêt des animaux. Le Parquet poursuivra ou non et la justice tranchera.

Fabrice Renard
Service Inspections







    

    

Aidez votre SRPA à poursuivre ses actions !
   devenez membre de la SRPA         legs testamentaires   
faites un ordre permanent   devenez bénévole (volontaire)