5000 € pour le tir d'un loup en Haute-Savoie

Le chasseur de 38 ans qui avait délibérément tué un loup en Haute-Savoie, en février 2009, a été reconnu coupable de destruction d'espèce protégée par le tribunal correctionnel de Bonneville. Outre sa condamnation à une amende de 5 000 €, il s'est vu retirer son permis de chasse pour une durée de trois ans. La personne qui l'avait aidé pour le transport et le dépeçage du loup, en vue de sa naturalisation, a été condamnée à 2000 € d'amende, dont une partie avec sursis.

Les neuf parties civiles (associations de protection de la nature, etc.) se voient quant à elles verser une somme totale de 3750 € de dommages et intérêts.

Pour mémoire, lors de la perquisition au domicile du prévenu, Franck Michel, la gendarmerie avait découvert d'autres espèces protégées (bouquetin, épervier d'Europe, héron cendré).