Snoep, le chien pris en otage, a été rendu à sa maîtresse

Deux hommes ont été interpellés lundi par la police de la zone Bruxelles Ouest pour avoir kidnappé un chien et exigé une rançon de 1.500 euros. L'interpellation s'est déroulée sur le lieu de l'échange, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Bruxelles.

Elma, 42 ans, a été victime d’un "dognapping" ce vendredi à Molenbeek. Elle avait attaché son chien devant l’Aldi de la rue de l’Intendant pendant qu’elle y faisait ses courses. A son retour, son chien avait disparu. Nos confères de La Capitale ont rencontré la propriétaire de Snoep, le chien "dognappé". Elle leur a expliqué qu’alors qu’elle placardait des affiches dans le quartier afin de retrouver son chien, elle a reçu un appel anonyme d'un homme qui prétendait être en possession de l'animal. Le kidnappeur a proposé de le lui rendre contre une rançon de 1.500 euros.

Elle fait appel à Dieu

Désemparée, elle a confié à La Capitale qu’elle avait fait appel à Dieu afin de savoir si elle devait payer la rançon ou appeler la police: "J’ai senti en mon for intérieur que Dieu voulait que je prévienne la police," a-t-elle confié.

Un conseil qu’elle a suivi. Mais à peine sortie du commissariat, elle est à nouveau contactée par les ravisseurs du chien : ils veulent procéder à l’échange tout de suite. Elma et les policiers de la zone Ouest ont alors organisé un guet-apens et les suspects ont été interpellés sur le lieu du rendez-vous.

Le chien sain et sauf

Le chien a été restitué à sa maîtresse, sain et sauf. Elma a raconté à La Capitale que lors de l’arrestation, lorsque les malfrats ont été sommés de se coucher à terre, Snoep a eu une réaction plutôt amusante : "Snoep s’est aussi couché, comme s’il allait, lui aussi, se faire arrêter !"

(Source: www.rtlinfo.be)