Arkan - anciennement Chuck

 

Arkan - anciennement Chuck
Adopté au Refuge de Liège (Cointe) le 15/02/2019
Vit chez Julien & Julie à Liège
 
Message du 28/06/2019

Bonjour à tous,

Voici des nouvelles d'Arkan, berger allemand de presque 6 ans que nous avons adopté en février. Il pesait alors 26 kg, il en fait aujourd'hui 30 :D (c'est un petit gabarit donc il a un excellent poids)

Au départ, tout allait bien, il écoutait en promenade et se demandait un peu ce qui se passait, pourquoi tout un coup il avait droit à des câlins et de l'amour.
Puis, du jour au lendemain, Arkan devient réactif en laisse.
Au début, on se dit que ça passera, qu'on a laissé son éducation en retrait pour qu'il se sente comme chez lui et qu'on devait juste se repositionner en tant que maître (tout en restant positif ! hors de question de lui mettre un collier étrangleur ou autre).

Malgré toute notre bonne volonté et un maximum de vidéos consultées, nous n'y arrivons plus seul et c'est donc tout naturellement que nous nous tournons vers un centre d'éducation canine. Nous pensions nous y inscrire mais plus tard, quand Arkan serait plus habitué à nous.
Après quelques séances solo et en petit comité, nous travaillons désormais sur l'éducation à côté de stimulus (pour lui, le fait de marcher, au pied, en laisse avec des chiens à proximité était très difficile).

On commence à réellement voir les résultats, Arkan devient un chien plus calme lorsqu'il croise des congénères et ne réagit plus systématiquement. Il est tout de même promené muselé car il a déjà pincé des passants et pour la sécurité de tous, nous avons décidé de le museler.

Une après-midi, en rentrant d'une promenade, je remarque que l'on entend ses pattes arrières racler le sol. Je m'inquiète mais reste positive : il doit être fatigué mais avec du repos ça passera. Nous savions qu'avec son gabarit fort bas (surtout son arrière train), il était susceptible qu'Arkan fasse de la dysplasie mais ne pensions pas que cela se manifesterait si tôt.

Le lendemain, il est dans le même état mais il a du caractère et ne montre pas qu'il a mal et veut nous suivre même si se relever est pénible. Nous allons chez le vétérinaire qui en l'examinant nous informe qu'il est peut-être dysplasique.
Nous devons lui donner des anti-inflammatoires, le mettre au repos et attendre le rendez-vous pris pour ce vendredi.

Le diagnostic est tombé ce matin, Arkan est légèrement dysplasique. Nous nous y attendions mais la nouvelle n'est pas forcément réjouissante. Nous prenons la décision de suivre un traitement qui améliorera son confort (piqûres d'acides aminés). Il aura également des compléments alimentaires et si nécessaire des séances d'ostéopathie.

Ce petit récit pour vous dire que même s'il a des soucis de santé, nous sommes heureux d'avoir Arkan avec nous. Il était chez des maîtres qui le battaient et qui ont manifestement négligé sa santé (la dysplasie se détecte généralement à la croissance du chien). Nous sommes heureux de pouvoir lui apporter une vie heureuse qui je l'espère sera la plus longue possible...

Nous avons certes découvert son caractère envers ses congénères plus tard ainsi que sa dysplasie mais c'est un amour de chien qui mérite tout l'amour que nous lui donnons :)

Il est important de rappeler que le caractère d'un chien traumatisé (comme c'est souvent le cas en spa) peut se manifester plus tard, des mois voir des années après l'adoption.
Adopter un chien est la chose la plus belle que nous ayons faite à ce jour mais c'est une décision qui avait été mûrement réfléchie : nous étions prêts à aller au dressage (ce qui devrait d'ailleurs être obligatoire dans le contrat d'adoption) et nous étions prêts à assumer des frais vétérinaire s'ils étaient nécessaires.

Un animal n'est pas un jouet et l'adoption doit toujours être un acte réfléchi. Si vous avez des doutes, contentez-vous d'une peluche ;)

Julie.